30 mai 2024
a couple in love in a korean restaurant with a grill and a hood above the table tastes dishes

Comment éviter de saboter sa propre relation amoureuse ?

Les relations amoureuses sont complexes. Entre les attentes, les désirs, les peurs et les insécurités de chacun, il est parfois difficile de faire durer un couple. Pourtant, nombreux sont ceux qui, inconsciemment, contribuent à mettre à mal leur propre relation. On appelle cela « l’auto-sabotage ».

Selon le psychologue et psychanalyste autrichien Sigmund Freud, dans toute relation il y a trois protagonistes : le couple et une troisième présence qu’il nomme « les peurs ». Ces peurs prennent souvent le pouvoir et mènent à des comportements toxiques qui nuisent au couple.

L’auto-sabotage amoureux peut se manifester de différentes façons. Certains deviennent obsédés par la peur de l’abandon et étouffent leur partenaire. D’autres recherchent la perfection et critiquent sans cesse l’être aimé. Ou alors ils deviennent infidèles et trompent l’autre avant qu’il ne les quitte.

Ces comportements sont souvent inconscients et liés à des blessures personnelles ou des traumatismes du passé. Ils nous poussent malgré nous à détruire ce que nous désirons le plus : une relation épanouie avec l’être aimé.

Heureusement, il est possible de mettre fin à ces schémas auto-destructeurs. Cet article vous explique comment identifier les signes de l’auto-sabotage dans votre couple et quelles stratégies adopter pour l’éviter.

Les causes de l’auto-sabotage amoureux

L’auto-sabotage puise ses racines dans plusieurs facteurs psychologiques :

  • La peur de l’intimité
  • Les relations passées douloureuses
  • L’estime de soi
  • La communication

La peur de l’intimité

La principale cause de l’auto-sabotage est la peur panique de s’engager pleinement dans une relation. Cette phobie de l’intimité émotionnelle et physique prend sa source dans l’enfance et l’adolescence.

Les personnes ayant vécu des traumatismes comme la négligence, l’abus ou l’abandon ont tendance à associer l’amour à la souffrance. Elles restent donc sur le qui-vive, persuadées qu’elles seront inévitablement blessées par leur partenaire.

Pour se protéger, elles sabotent inconsciemment la relation.

Les relations passées

Nos expériences amoureuses antérieures influencent nos comportements actuels. Une rupture ou une relation toxique nous poussent à ériger des mécanismes de défense pour préserver notre santé mentale.

Mais ces systèmes de protection peuvent vite devenir étouffants pour notre partenaire et menacer l’équilibre du couple.

L’estime de soi

Les personnes manquant de confiance et d’amour personnel ont tendance à développer des relations de dépendance malsaines. Ne possédant aucun repère interne, elles considèrent leur partenaire comme leur unique raison de vivre.

Cet attachement excessif et étouffant finit par asphyxier l’être aimé, qui s’éloigne. Ce qui renforce les insécurités et les comportements toxiques.

La communication

Une mauvaise communication est souvent source de malentendus et de disputes. Plutôt que d’exprimer directement leur ressenti, beaucoup préfèrent ruminer en silence et attendre que l’autre devine leurs pensées.

Ces non-dits s’accumulent et transforment des broutilles en véritables crises de couple.

5 signes que vous sabotez votre relation

Voici les principaux indicateurs qui doivent vous alerter sur vos potentiels comportements toxiques :

  • La peur panique de l’engagement
  • L’étouffement du partenaire
  • La jalousie maladive
  • Les reproches et critiques incessantes
  • L’infidélité

La peur de l’engagement

Vous fuyez tout engagement concret avec votre partenaire : emménagement ensemble, mariage, enfants, etc. Vous craignez avant tout de ne plus pouvoir partir facilement en cas de problème.

Vos amis vous reprochent de ne pas réussir à vous investir sur la durée. Vos idylles se terminent pour de futiles motifs juste au moment où votre moitié commençait à s’attacher.

L’étouffement du partenaire

Vous êtes obsédé à l’idée de perdre l’être aimé. Vous le couvez donc d’une attention étouffante, exigeant un contact permanent et des preuves d’amour en continu. Votre jalousie maladive pousse votre partenaire à bout.

La jalousie maladive

Rongé par le doute, vous espionnez le téléphone et les mails de votre partenaire. Vous êtes persuadé qu’iel vous trompe avec un ex ou une collègue. Cette possessivité excessive est épuisante pour la personne que vous prétendez aimer.

Les reproches et critiques

Vous passez votre temps à critiquer votre moitié, à lui reprocher ses défauts, à corriger ses erreurs. Vous êtes d’une exigence sans limite, impossible à satisfaire. Votre partenaire finit par se sentir rabaissé en permanence.

L’infidélité

Vous collectionnez les aventures extra-conjugales. Ces tromperies à répétition blessent votre partenaire. Votre inconstance permanente empêche toute construction solide. Au fond, votre but est peut-être de pousser l’autre à rompre avant que vous ne soyez abandonné.

7 stratégies pour stopper l’auto-sabotage

Il est possible de mettre fin au cycle infernal de l’auto-sabotage en adoptant les bonnes stratégies :

  • Ne pas tout attendre de son partenaire
  • Limiter la dépendance affective
  • Oser communiquer ses besoins
  • Cesser de blâmer l’autre
  • Travailler l’estime de soi
  • Valoriser les qualités du partenaire
  • Entretenir la flamme

Ne pas tout attendre de son partenaire

Votre partenaire vous soutient mais ne peut résoudre à lui seul tous vos traumatismes. Mettez des limites claires entre ce que vous attendez de la relation et ce qui relève de votre responsabilité personnelle.

Limiter la dépendance affective

Ayez vos propres activités, amis et passions pour ne pas étouffer l’autre. L’amour ne doit pas être une addiction qui vous coupe du monde.

Oser communiquer ses besoins

Exprimez directement à votre partenaire ce qui vous dérange au lieu d’attendre qu’iel lise dans vos pensées. La communication bienveillante évite les malentendus.

Cesser de blâmer l’autre

En cas de problème, évitez l’accusation unilatérale. Analysez votre part de responsabilité dans le conflit pour trouver une solution à deux.

Travailler l’estime de soi

Une faible confiance en vous alimente suspicions et jalousie. Suivez une thérapie ou lisez des ouvrages d’auto-assistance pour vous accepter.

Valoriser les qualités du partenaire

Au lieu de vous focaliser sur ses défauts, dites à votre partenaire pourquoi vous l’aimez. Valorisez ses points forts pour renforcer votre complicité.

Entretenir la flamme

L’amour s’entretient au quotidien par des attentions et la nouveauté. Surprenez votre moitié, cassez la routine pour raviver la passion.

Quand consulter un professionnel ?

Malgré tous vos efforts, il est possible que vos tendances auto-saboteuses persistent et continuent de gâcher votre vie amoureuse. Dans ce cas, n’hésitez pas à consulter un spécialiste :

  • Psychothérapeute
  • Psychanalyste
  • Psychologue

Lors des séances, vous explorerez l’origine inconsciente de vos comportements. Cette introspection vous permettra de résoudre vos blocages internes.

Une thérapie de couple peut également vous aider, vous et votre partenaire, à améliorer votre communication et la gestion de vos émotions.

Conclusion

L’auto-sabotage amoureux est un phénomène fréquent qui peut gâcher de nombreuses histoires. Heureusement, en prenant conscience de ses schémas mentaux nocifs, on peut progressivement désamorcer ces peurs irrationnelles.

La communication positive, l’acceptation de soi et des efforts continus pour entretenir la passion sont autant de clés pour cultiver des relations épanouies et durables, malgré les blessures du passé.

En cas de problème persistant, n’oubliez pas que des professionnels sont là pour vous aider à comprendre ces mécanismes inconscients et à vous en libérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *