18 avril 2024
Young businessman knotting his tie before the meeting

Comment faire un noeud de cravate ?

La cravate est un accessoire intemporel du vestiaire masculin. Même si son port tend à se relâcher dans certains milieux professionnels, elle reste de rigueur pour les grandes occasions. Un costume bien coupé, une chemise impeccable… et le tour est joué ? Pas tout à fait. Le nœud de cravate, négligé par beaucoup, est un élément essentiel pour parfaire une tenue. Mais entre les différents modèles qui existent et la dextérité requise pour les réaliser, nouer sa cravate peut vite tourner au casse-tête. Suivez le dossier !

Un peu d’histoire

Woman ties a knot on male tie

L’origine de la cravate remonterait au 17ème siècle, lorsque les mercenaires croates arborait un foulard noué autour du cou en guise d’uniforme. Les régiments français auraient alors rapidement adopté cet accessoire et popularisé la cravate, qui tirerait son nom du terme croate hrvat.

Au fil des siècles, la cravate s’est imposée comme un incontournable de la garde-robe masculine. Symbole de raffinement, elle était même obligatoire pour les hommes dans certains milieux au 20ème siècle. Aujourd’hui, la tendance est à l’assouplissement vestimentaire dans le monde professionnel. Néanmoins, la cravate garde une place de choix pour les cérémonies et événements formels.

Pourquoi porter une cravate ?

  • La cravate sublime un costume et apporte une touche d’élégance
  • Accessoire intemporel, elle traverse les modes
  • Elle structure le visage etaffine la silhouette
  • La couleur et le motif permettent d’exprimer sa personnalité
  • C’est un signe de respect vis-à-vis de ses hôtes lors d’une cérémonie

Close up serious businessman adjusting knot on tie

Bien choisir sa cravate

Avant de songer à faire son nœud, encore faut-il posséder une cravate adaptée ! Voici quelques critères à prendre en compte dans votre sélection :

  • La matière : coton, laine, soie ou synthétique ? Chacune a ses avantages. La soie reste le must en termes d’élégance.
  • La longueur : une cravate trop courte compliquera la réalisation du nœud. Préférez un modèle mesurant au moins 150 cm.
  • La largeur : varie généralement entre 7 et 10 cm. À adapter selon le type de nœud désiré.
  • Le motifs : uni, rayé, à pois, fleuri… Quel style vous correspond le mieux ?
  • La couleur : déterminez celle qui met le mieux votre teint en valeur.

Les différents nœuds de cravate

Il existerait pas moins de 177 147 façons de nouer sa cravate ! Heureusement, quelques modèles phares se démarquent. En voici 7 incontournables :

1. Le nœud simple

  • Aussi appelé noeud régate ou four-in-hand
  • Le plus simple à réaliser
  • Convient à quasiment toutes les cravates et cols de chemise
  • Donne un nœud étroit, à privilégier avec des cravates fines
  • Adapté pour toute occasion

Jacket and tie

2. Le double simple

  • Également nommé Prince Albert ou Victoria
  • Dérivé du nœud simple avec un double passage
  • Conseillé pour les cravates étroites et peu épaisses
  • À porter avec des cols allongés

3. Le petit nœud

  • Ne convient pas à tous les cols et cravates
  • Privilégié pour les cravates larges ou épaisses
  • Parfait avec les cols à faible ouverture (col anglais)
  • Idéal pour les hommes grands aux bustes longs

4. Le nœud Windsor

  • Aussi appelé nœud du Duc de Windsor, bien qu’il n’ait pas été inventé par lui
  • Se caractérise par un volume important
  • À porter avec des cols à grande ouverture (col italien)
  • Requiert une cravate fine et longue
  • Réservé aux très grandes occasions

5. Le demi-Windsor

  • Une version intermédiaire entre le nœud Windsor et le nœud simple
  • Apporte plus de volume aux cravates fines
  • Pour les cols à ouverture relativement grande
  • Idéal pour les cérémonies : élégant tout en restant simple à faire
  • Young man tying tie in clothing store

6. Le nœud croisé ou Christensen

  • Nœud sophistiqué formant un motif en croix
  • Requiert un certain doigté
  • Déconseillé avec les cravates trop épaisses ou en laine
  • Met joliment en valeur les cravates rayées
  • Donne du volume aux cravates plates

7. Le nœud Onassis

  • Inventé par l’armateur milliardaire grec Aristote Onassis
  • Nœud déstructuré rappelant le nœud Ascot
  • À réserver pour le congrès des spécialistes du nœud de cravate !

Apprendre à faire son nœud

La réalisation d’un beau nœud demande un peu d’entraînement. Voici quelques conseils pour vous exercer :

  • Commencez par le nœud simple, le plus facile et le plus polyvalent
  • Ayez votre cravate déjà nouée autour du cou avant de commencer
  • Suivez les instructions étape par étape, en vidéo ou avec des visuels
  • Entraînez-vous devant un miroir pour voir où vous en êtes
  • N’hésitez pas à défaire et refaire votre nœud autant de fois que nécessaire !

Avec un peu de pratique, réaliser toutes sortes de nœuds deviendra un jeu d’enfant. Vous pourrez alors varier les plaisirs en fonction de vos tenues et des circonstances. Le tout est d’avoir confiance en soi !

Businessman dressing tying his necktie

Quelques astuces

Voici quelques tips supplémentaires pour obtenir un résultat impeccable :

  • Repassez votre cravate pour qu’elle conserve bien sa forme
  • Portez une chemise amidonnée pour un maintien optimal du nœud
  • Serrez modérément le nœud contre votre cou, trop serré il devient disgracieux
  • Vérifiez la longueur finale : l’extrémité se situe idéalement au niveau de la ceinture
  • Le matin, pré-nouez votre cravate la veille pour gagner du temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *